Alopecie chute de cheveux : 2eme partie , comment la prévenir

Alopecie chute de cheveux : 2eme partie , comment la prévenir

Si dans le précédent billet, nous découvrions ce qu’est l’alopécie et les gestes à adopter afin d’éviter son aggravation et la résorber progressivement, nous partageons avec vous dans celui-ci comme promis, quelques-uns de nos meilleurs ‘’tips’’ pour la prévenir.

La chute de trop nombreux cheveux n’étant pas naturelle, on en retrouve généralement la cause dans notre quotidien hygiène de vie, fatigue, effets secondaires de médicaments, stress, tresses ou coiffures trop serrées, etc. Afin de la prévenir il nous suffit de prendre nos précautions en adoptant certaines habitudes alimentaires et capillaires.

Nous ne le répèterons jamais assez mais une alimentation équilibrée est primordiale pour la santé de nos cheveux, surtout lorsque l’on sait que des carences en oligo éléments peuvent être à l’origine de leur chute. Pour ce faire, intégrez à votre régime alimentaire des vitamines (particulièrement la vitamine B), du fer et des protéines (poulet, le thon, le bœuf, etc.) qui permettront de nourrir et de raffermir vos cheveux à la racine.

Pour votre routine capillaire, bien que nous conseillions vivement au coucher d’attacher un foulard ou un bonnet de soie pour la bonne hydratation et la protection des cheveux, nous vous recommandons également de ne pas trop le serrer.  Par ailleurs, lors de votre coiffage, évitez d’utiliser surtout sur vos cheveux mouillés, des peignes à petites ‘‘dents’’ qui vous les fragiliseront davantage ; variez vos coiffures tout en évitant soigneusement celles trop lourdes (grosses vanilles) ou trop fines (brindilles) qui sont certes jolies, mais exercent des pressions supplémentaires continues sur les mêmes zones et durant toute la période de votre coiffure (qui varie généralement d’une semaine à 3 mois) ; difficile par ailleurs de nos jours de nous tenir éloignées des tissages, mais gardons à l’esprit que nos cheveux ont besoin de voir un peu la lumière du jour ! Entre deux tissages prenez le temps de les laisser par conséquent respirer. Profitez-en pour les hydrater plus et les nourrir grâce à des soins réguliers (masques, bain d’huile, etc.). Nous vous conseillons par ailleurs d’opter pour des shampooings très doux et une utilisation limitée des fers à lisser afin de limiter les agressions dont sont trop souvent victimes nos cheveux qui s’abîment et s’affaiblissent. Massez très souvent votre cuir chevelu afin d’y favoriser la bonne circulation du sang.

Enfin, dernier conseil et pas des moindres, si au regard de ces gestes salutaires il n’y a pas de bonne mise en confiance de la part de votre tresseuse ou de votre coiffeur/coiffeuse, n’insistez pas, fuyez ! Mieux vaut prévenir tout risque d’alopécie que devoir en soigner… N’est-ce pas Mimi ?