Assalama Grema une Battante au service de la mode Nigerienne

Assalama Grema une Battante au service de la mode Nigerienne

-Presentez vous aux internautes

Mon nom est Assalama MAI KELLEMA GREMA, je suis gestionnaire des ressources humaines de formation, je me suis lancé dans la mode par passion en créant la maison de mode Karé ZamannéTando qui signifie création de mode.

Egalement Bénéficière du programme Young Leader Initiative CRL YALI DAKAR, deuxième cohorte en business and entrepreneurship.

-Parlez nous de votre parcours dans le domaine de la Mode

Mon parcours dans la mode n'est pas extraordinaire, j’ai appris un métier sur le tas, c'est-à-dire avec mon collaborateur qui après avoir fait le design, et crée le modèle se charge de la couture.

-Vous faites des créations Hommes, Femmes ou mixte ?

Je fais des créations hommes et enfants, en ce qui concerne les femmes je leurs propose des accessoires de mode assortis avec du pagne wax.

-Pourquoi avez-vous voulu vous lancer dans le domaine de la mode ?

Je me suis lancée dans la mode par passion, pour réaliser mon rêve de créer des lignes de vêtements 100% Nigérien pour révolutionner le secteur de la mode dans mon pays et faire la promotion du pagne qui est connu plus tôt Africain.

-Entant que femme entrepreneur, parlez nous des difficultés que vous rencontrez liées a votre profession en relation au contexte socio culturel nigérien ?  

Les premières difficultés que je rencontre sont surtout liées à ma 1ére cible que sont les hommes car ils ont du mal à accepter le fait que j’ai choisi de faire des chemise mon produit phare. D'autre part, ma famille et certains de mes proches n'arrivent toujours pas à comprendre mon ambition pour l entrepreneuriat surtout dans le domaine de la mode où socialement au Niger, les stylistes sont mal vu.

-Entant que jeune femme entrepreneur Nigérienne, quel opinion avez-vous de l’entrepreneuriat féminin au Niger ?

Je dirai avoir un sentiment de fierté et de réconfort, de voir les femmes et les jeunes filles Nigériennes entreprendre. A travers les femmes leaders entrepreneurs nous avons pu tracer notre chemin tout en nous inspirant de nos vaillantes femmes entrepreneurs. Je reste confiante quant à l émergence de l entrepreneuriat féminin au Niger

- Ou pourrions-nous nous procuré vos créations ?

Nos créations sont périodiquement publiées sur notre page Facebook KaréZamannéTando ici, avec nos contact où le client a juste à nous appeler ou laisser un message pour passer sa commande ou se procurer des prêts à porter, parce que internet demeure le canal de distribution le plus efficace de nos jours . En outre, la majorité de nos commandes se passent soit sur Whatsapp ou sur facebook où nous envoyons notre catalogue au client qui fait son choix puis nous confectionnons et livrons pour lui faciliter le déplacement.

-Quel message avez-vous à l’ endroit de la jeunesse nigérienne, nigérienne encorne hésitante a se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Certes l'entrepreneuriat n'est pas une chose aisée, car ca demande beaucoup d'efforts et de sacrifices mais je dis qu'il faut juste oser, prendre le risque car il n'ya rien de sorcier dedans.Il n pas dit qu'il faut avoir une fortune pour entreprendre, mais le minimum qu'on a peut devenir une énorme fortune plus tard. Tout dépend de notre conviction et de notre vision, les américains disent "startsmall". Les plus grandes multinationales et entreprises  ont toutes commencé avec pratiquement rien mais c'est aujourd'hui elles qui gouvernent le monde. Donc  faut qu’elles soient nos sources d'inspiration.

Les jeunes que nous sommes craignent l’échec dans l'entreprenariat, mais il faut se rappeler qu’il n’existe pas de vrai succès sans échecs même si on rencontre des cas rares. Je partage ma phase fétiche qui me fait avancer chaque fois que je fais face a des difficultés "le succès c'est savoir de relever autant de fois que l'on tombe". Enfin je répète qu'il faut oser, mais il s'agit tout simplement pas d'oser il faut aussi persévérer et affronter les obstacles avec sérénité.